Musiciens:
Jeff Gardner Piano
Tzar Paanphum Basse
Jean Pierre Dalmassy Batterie

Label:
Sergent Major

Titres:
1 After Talk
2 Blue Nice
3 Song for You
4 Waltz
5 Over Time
6 Le rêve de la Forêt
7 Légende d’une île
8 Swamp fire
9 Lazy Moon

Site :
www.jeffgardner.com.br

Album Agatha «Le Rêve de la Forêt»

 

<<Un beau rêve original et inspiré, une musique étonnante, raffinée. Un disque à écouter pour écouter son cœur.>>

Les trois musiciens d’Agatha (J-P Dalmassy à la batterie, Jeff Gardner au piano et Tzar Paanphum à la basse), réussissent à produire une musique étonnante, raffinée, faite de bruissements furtifs, de clapotis étincelants, de sourdes volutes incantatoires dérivantes en suspension sous une canopée aussi mystique qu’envoûtante.

Et puis des voix montent du fond des entrailles de la terre, de bien nobles et tragiques polyphonies qui s’annoncent au rythme infernal de la course folle et des trépidations d’une faune gigantesque.

Est-ce le feu qui gronde, est-ce la voix des divinités enfouies et depuis trop longtemps ignorées, qui se lèvent ? Ecoutez ce chant planétaire, venu d’une sphère qui serait à la fois la nôtre et celle d’un autre monde, plus ancien, parallèle.

Ce sont, entremêlées, les légendes d’Asie, la complainte secrète d’un pêcheur d’Afrique, la poésie postmoderne et les rumeurs babyloniennes des villes aux gratte-ciel illuminés.

Par quel miracle cette potion hasardeuse faite des cultures et des influences aussi diverses que celle de Jean-Pierre Dalmassy, ce batteur “frenchie” au martèlement, au groove fulgurant et chaotique, Jeff Gardner cet élégant pianiste américain aux envolées teintées de  notes bleues à la Mc Coy Tyner et Tzar Paanphum, ce bassiste thaï aux six cordes animées d’un lyrisme et d’une spiritualité universels; par quel enchantement cette musique finit-elle par s’insinuer et nous envahir le cortex d’un fluide aussi doux, aussi réparateur et dispensateur d’espoirs infinis ?

Je ne sais. Je ne saurais dire non plus s’il faut ranger ce disque dans le bac réservé au Jazz, car j’ai l’impression que se serait réducteur vis-à-vis de ce rêve sonore que l’on pourrait également qualifier de World Music, ou de toute autre appellation vaguement contrôlée… non, ce n’est rien que de la musique d’humain.
Un disque à écouter pour écouter son cœur.

Dom Corrieras

 

Waltz

par Agatha | Le Rève de la Forèt

Over Time

par Agatha | Le Rève de la Forèt

Le Rêve de la Forêt

par Agatha | Le Rêve de la Forêt

Légende d'une île

par Agatha | Le Rêve de la Forêt